choisir sa papeterie de mariage éco-responsable

Choisir sa papeterie de mariage éco-responsable avec Léa de Mirage of Ink

J’ai déjà eu l’opportunité d’écrire plusieurs articles concernant le choix de votre papeterie de mariage, éco-responsable ou non.

Et parce que rien ne remplace l’avis d’un professionnel, aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Léa pour ce nouvel épisode de podcast.

Léa est la fondatrice de Mirage of Ink. Mais elle est avant tout une passionnée de calligraphie, qui se fera un grand plaisir de calligraphier votre papeterie de mariage et créer vos décorations sur mesure.

Dans cet épisode, Léa va donc vous livrer ses précieux conseils afin de vous guider dans le choix de votre papeterie et votre décoration de mariage. Inspirations, gestion du temps et même débat sur le papier recyclé : Tout y passe pour notre/votre plus grand bonheur !

Qui est Léa ?

Je m’appelle Léa, et je suis calligraphe sous le nom de Mirage of Ink. Je suis basée à Toulouse et je propose de la calligraphie de papeterie et de décoration poétique pour apporter une personnalisation et un côté sur-mesure aux futurs mariés.

Cela me permet de travailler sous tout type de support et les décliner de façon jolie et élégante.

Quel est ton parcours ?

J’ai un parcours assez atypique. J’ai fait des études dans l’informatique et à la fin, je ne me retrouvais pas forcément dans ce quotidien. J’étais dans le développement web et c’est à ce moment-là que je me suis dis qu’il fallait que je bouge quelques trucs.

J’ai fait un service civique dans une association d’entrepreneurs à Toulouse qui m’a permis de rencontrer des personnes géniales, qui portaient des projets sur l’environnement, le lien social. Cela m’a vraiment ouvert les yeux sur le monde de l’économie sociale et solidaire.

Suite à ça, puisque j’étais dans la gestion de l’animation, la communication, l’événementiel, j’ai vraiment souhaité continuer dans ce domaine-là puisque cela me plaisait beaucoup. J’ai donc fait plusieurs missions dans différentes structures : en marketing, communication, organisation d’événements et animation de communauté.

Comme je fais de la calligraphie de façon personnelle depuis 2017, j’ai commencé à faire des cartes pour des amis, de la décoration pour les mariages de connaissances. Et j’ai vraiment commencé à me projeter, d’en faire une activité à part entière.

Le COVID a un peu précipité ma décision et j’ai décidé de me lancer l’année dernière, de façon très active depuis octobre 2020.

choisir sa papeterie de mariage éco-responsable

Comment as-tu découvert la calligraphie ?

Au début, je regardais surtout sur Instagram et Pinterest ce qui était lié au Bullet Journal. C’était pour moi une façon de m’organiser pendant mes études et mon travail.

Je voulais toujours les décorer. C’était aussi mes moments de détente. J’ai donc regardé comment reproduire ces belles écritures grâce à des tutos sur Internet, des cours en ligne… Pas mal de choses en autodidacte.

Par la suite, je me suis intéressée à différents types de supports. Comment travailler sur du bois, personnaliser une vitre… Essayer d’étendre la beauté de ces écritures et les transposer sur tout ce qui nous entoure.

Ça vient avec le fait de s’approprier une technique. On a envie de la décliner de partout, et tout ce qu’on voit est un potentiel outil à explorer.

Est-ce que tu dirais que des domaines comme l'écologie ou le développement durable, le côté social sont de forts engagements pour toi ? Que ce soit personnel ou professionnel ?

C’est quelque chose de très important pour moi personnellement et j’essaye de le décliner comme je peux à travers mon métier.

J’ai un métier très créatif et axé sur la recherche de solutions pour les personnes qui me contactent. Mais j’essaye toujours d’apporter ce regard sur notre impact dans l’environnement, notre façon de communiquer, se faire confiance… D’être dans un esprit de communauté plutôt que de concurrence.

Notamment sur le domaine environnementale. Je travaille beaucoup sur des supports physiques ou numériques destinés à être imprimés. Donc j’essaye de faire attention à l’impression. Je sensibilise sur la quantité puisque le premier gaspillage reste du surcoût, de la surconsommation de matières premières.

On peut faire des choix un peu partout en fonction de nos moyens, de nos envies, ce qui est super intéressant avec la calligraphie. On peut adapter tous types de supports, leur redonner une seconde vie, chercher des supports dans des recycleries, penser à des supports qui seront réutilisables comme des ardoises… Ça fait partie de ma démarche et des questions que je pose aux futurs mariés quand ils me contactent pour choisir leur papeterie de mariage éco-responsable.

Je pars aussi du principe que ce sont les petits efforts que nous faisons à grande échelle qui auront un impact.

Concernant les faire-part & la papeterie de mariage de manière générale, es-tu plus Team papier ou Team numérique ?

C’est une très bonne question et très dans l’air du temps. Je reçois plusieurs demandes de futurs mariés, qui souhaitent bien choisir leur papeterie de mariage éco-responsable, et qui me demandent s’il vaut mieux prévoir des impressions ou non.

Je pense que tout dépend. On a plus souvent tendance maintenant à partir sur de la papeterie numérique car nous sommes sensibilisés à la quantité de papier imprimé, à la déforestation…

Mais il faut toujours garder en tête que l’envoi numérique a également une empreinte. Dans le cadre des faire-part, il peut s’agir d’une image envoyée dans un mail ou même une vidéo. Er ce document va être stocké sur une boîte mail pendant un certain temps.

Et c’est un impact caché, qu’on ne voit pas et qu’on a tendance à oublier.

Pour parler plus du papier, on peut faire attention au choix de l’imprimeur, des partenaires qui font attention à l’origine, la qualité du papier, la méthode de l’impression, les encres choisies… C’est tout un tas de variables sur lesquelles on peut venir jouer.

Mais pour cela, il n’y a rien de mieux que de demander conseil à quelqu’un qui s’y connait. Ces domaines peuvent être tellement pointus, même moi, j’apprends constamment, et c’est en posant des questions aux personnes (imprimeur, personne qui réalise la papeterie…) qui ont des ressources, des connaissances, des informations et qui peuvent vous apporter des réponses.

Il faut également se pencher sur son propre cas. On pourrait envisager de se pencher vers un faire-part numérique si on invite essentiellement des jeunes. Mais il ne faut pas oublier le « gap » générationnel. Nos parents ou grands-parents qui sont plus attachés au papier, au fait de recevoir un faire-part physique.

Personnellement, j’aime aussi beaucoup regarder. Et je vais garder ce genre de souvenirs dans des albums, des caisses à souvenirs… Alors le papier n’est pas non plus à négliger.

Aurais-tu plus de conseils à donner aux futurs mariés pour les aider à choisir leur papeterie de mariage éco-responsable : papier, encre... ?

Je pense qu’on peut se fier aux labels concernant la méthode d’impression de nos faire-part. On peut se renseigner, poser ma question concernant l’origine du papier. Il y a notamment le label FSC qui garantit que le papier provient de forêts gérées de manière respectueuse.

On peut aussi regarder du côté du label Imprim’vert, qui garantit des conditions d’impression plus respectueuses.

Il peut être aussi intéressant de se renseigner sur ce qu’il arrive aux chutes de papier.

Choisir sa papeterie de mariage éco-responsable grâce au papier :

On a également tendance à se diriger vers le papier recyclé. Mais j’ai eu une discussion à ce sujet avec un imprimeur récemment et j’ai réalisé que ce n’était pas forcément la meilleure solution.

Le papier recyclé devient de plus en plus rare, notamment avec les fermetures d’usines dues au COVID.

Donc ne pas forcément partir sur ce choix juste par principe mais vraiment le réfléchir, poser des questions.

Je pense que le plus important reste de se poser la question de la provenance, de l’origine de tout ce qu’on utilise. C’est la question qui pourra aiguiller le plus de décision. Et c’est pour ça que c’est recommandé de travailler avec des personnes qui sont proches en terme de localisation pour limiter l’impact du transport des fournitures, de la papeterie finale.

Je conseille également d’utiliser des papiers avec de la texture. On attribue un chiffre au papier, appelé le grammage, et qui mesure l’épaisseur du papier. Et plus le grammage est élevé, plus le papier est épais.

Par exemple, les feuilles d’imprimante sont à environ 80-90g. Il peut donc être intéressant de partir sur du 250g voire du 300g pour une autre impression au toucher et un meilleur aspect.

Il n’y a pas de choix parfait mais il n’y a également pas de choix imparfait !

Choisir sa papeterie de mariage éco-responsable grâce aux encres :

Je me renseigne encore concernant les encres, j’estime ne pas encore en savoir assez 😅.

Mais on peut jouer sur les encres dès la conception de la papeterie. Par exemple, en gardant la couleur originale du papier et rajouter des textes, des illustrations pour utiliser le moins d’encre possible.

Les encres végétales peuvent également être une bonne option pour permettre une meilleure recyclabilité du papier.

choisir sa papeterie de mariage éco-responsable

Aurais-tu des conseils pour les mariés qui souhaitent créer leur décoration eux-mêmes ? Concernant les supports, les techniques...

Le premier conseil que je pourrais donner, c’est de penser seconde main, seconde vie.

En général, on ne se marie qu’une fois. On va donc faire de gros investissements niveau décoration puis ne plus s’en servir après.

Donc soit choisir déjà des choses qu’on sait qu’on va réutiliser plus tard (des vases…) ou bien directement partir à la recherche de matériel revendu par des mariés. Il y a beaucoup de réseaux qui se mettent en place à ce sujet-là comme Mariez-Vous pour mettre en relation des anciens et des futurs mariés.

Cela permet un achat local puisque le réseau est en France, puis d’acheter quelque chose qui ne finira pas à la poubelle puisqu’on peut le revendre après.

Aussi, il ne faut pas hésiter à faire un tour dans des brocantes ou vides-greniers. On peut parfois y trouver de petites merveilles. Vous pouvez aussi vous rendre dans des recycleries ou des boutiques Emmaüs. Ces lieux vont majoritairement revendre des surfaces, des meubles qui peuvent être totalement retransformés avec un coup de peinture et de l’imagination 😉.

Mais il ne faut surtout pas rester focalisé sur les photos de rêves qu’on peut voir sur Instagram ou Pinterest. La plupart des photos qui font rêver viennent de shootings d’inspiration, où le but est justement de s’unir entre prestataires autour d’un thème précis, et qui ont pour but d’éblouir les futurs mariés. Mais ce ne sont pas forcément des idées réalistes dans le sens où le meilleur mariage que vous pouvez organiser est celui qui vous correspond totalement.

Et ce n’est pas parce que votre mariage n’est pas aussi « éblouissant » que ceux sur Pinterest que ça ne peut pas être un beau mariage. Le plus important reste que vous soyez heureuse du résultat.

Justement, en parlant d'inspiration : comment fais-tu pour la trouver ? Que conseilles-tu aux futurs mariés pour les aider à s'inspirer ?

C’est une vaste question qui dépend de chacun !

Forcément, mes sources premières d’inspiration restent de jongler sur des termes différents afin de trouver des idées sur Instagram et Pinterest.

Je m’inspire aussi beaucoup du quotidien Des échanges avec des futurs mariés, des prestataires, des personnes qui n’ont même rien à voir avec le mariage… Et j’essaye vraiment me centrer sur l’essentiel, le plus important afin de l’embellir et le faire ressortir. Mais tout doit être raccordé avec ce qui nous paraît le plus important.

N’hésitez pas à regarder autour de vous, et analyser. Qu’est-ce qui vous plaît ? Qu’est-ce qui fait que cela vous plaît ?

 

Et lors de vos échanges, n’hésitez pas à garder ce recul, qui va vous permettre de vous dire « J’aime ou je n’aime pas l’idée qu’on est en train de me proposer ». Car vous avez le droit d’aimer, de ne pas aimer, car vous faites ce que vous voulez !

Abordons maintenant la question de l'organisation. Aurais-tu des conseils concernant la gestion du timing, bien s'organiser, anticiper pour les mariés qui veulent organiser tout ou une partie de leur mariage eux-mêmes ?

Le premier conseil que je pourrais donner est de ne pas tout faire à la dernière minute. On a souvent tendance à repousser, se dire qu’on aura le temps. Mais il y a énormément de choses à faire pour organiser un mariage. Notamment parce qu’on est bombardées d’infos, d’idées, d’images.

Alors n’hésitez pas à vous poser, et lister tout ce qui vous paraît important, ce qu’il faut faire, et le décliner en petites étapes. Après, vous pouvez cocher ou barrer ce qui a été fait.

Personnellement, ça m’apporte beaucoup de satisfaction car je vois que mon projet avance. Ça c’est fait, et on n’en parle plus. Après tout, ce qui est fait n’est plus à faire !

Et surtout, n’hésitez pas à demander de l’aide. C’est pour ça que sur les mariages, on fait souvent appel à des prestataires. Car même si on a envie de tout faire, c’est important d’arriver à se dire : Qu’est-ce qui est le plus important pour moi ? Qu’est-ce que j’ai envie de faire moi-même ? Sur quels éléments vais-je avoir une courbe d’apprentissage qui va me prendre trop de temps ? Qu’est-ce que je préfère ne pas prioriser et déléguer, que ce soit à un proche ou un prestataire, un professionnel qui va pouvoir nous aider et nous donner des conseils.

 

Rappelez-vous qu’on n’a que 24h et que vous n’avez pas que votre mariage dans votre vie. Alors même si c’est dur, il va falloir faire des choix pour éviter le craquage à deux semaines du mariage.

Un dernier mot pour clôturer l'épisode ?

Je dirai que le plus important reste de se faire plaisir, de s’écouter. Et les prestataires sont aussi là pour ça. Vous écouter, vous aiguiller et vous conseiller.

Entourez-vous bien que ce soit avec vos prestataires ou votre entourage, qui va vous épauler le Jour J et parler de votre mariage tous les jours.

 

Et faites-vous rêver ! C’est pour cela que je fais de la calligraphie, car je trouve que les mots ont un sens. Et surtout dans le cadre d’un mariage où on prend le temps de formuler des vœux, de partager ce moment unique et intime avec nos proches. Alors accordez l’importance nécessaire aux mots, c’est à ça que sert la calligraphie !

Un grand merci à Léa pour sa participation à cet épisode et cet échange très enrichissant !

Et vous, ça vous tente d’utiliser la calligraphie pour votre papeterie et votre décoration de mariage ? 

Comment allez-vous choisir votre papeterie de mariage éco-responsable ?

Quels conseils allez-vous appliquer ?

A propos de Léa

Hello ! Je m’appelle Léa et je suis la calligraphe derrière Mirage of Ink. Je crée de la papeterie et des décorations poétiques, calligraphiées à la main avec soin, pour apporter une touche de charme et d’élégance à tous vos supports !