robe de mariée éco-responsable

Choisir sa robe de mariée éco-responsable avec Delphine Pinel

Cet épisode, c’est clairement ma Justice League à moi. Sans déconner : l’enregistrement était initialement prévu en mars… Et il a eu lieu en septembre 😅 (je suis très clairement à blâmer pour cela).
 
C’est donc l’une des raisons pour lesquelles je suis super heureuse d’enfin pouvoir vous proposer cet épisode. Les autres raisons ?
 
  • Parce qu’on parle de robe de mariée.
  • De robes de mariées éco-responsables.
  • Que c’est un sujet qui parle à toutes les mariées.
  • Et parce que Delphine est une pro dans son domaine.
Créatrice de robes de mariée depuis des années, elle a à coeur de proposer à ses mariées des créations réfléchies, en accords avec leurs envies et leurs valeurs. En plus, c’est une véritable passionnée, et ça s’entend ! Je suis donc plus que ravie de pouvoir l’accueillir sur le podcast, pour vous donner tous ses précieux conseils pour choisir votre précieuse.
 
J’ai hâte d’avoir vos retours !

Hello Delphine ! Je suis super contente d'enfin pouvoir t'accueillir sur le podcast. On commence doucement : est-ce que tu pourrais te présenter ?

Bonjour à tous ! Je m’appelle Delphine Pinel, je suis spécialisée dans la création de robe de mariée éco-responsable depuis 16 ans.

Mon atelier est basé dans les Monts du Lyonnais, entre Lyon et Saint-Etienne.

Comment en es-tu arrivée à te spécialiser dans la conception de robe de mariée éco-responsable ?

J’en suis arrivée là par pur hasard. Jusqu’à mes 18 ans, je n’avais jamais tenu une aiguille dans mes mains.

Mais j’ai toujours eu une sensibilité artistique. On a visité des tonnes d’écoles et je suis tombée par hasard sur une école de costumes de spectacle. C’était le coup de cœur donc je me suis inscrite.

Rapidement, j’ai rencontré des créateurs, l’univers des Miss et ça m’a mis des paillettes dans les yeux. Au point où j’ai décidé de moi-même mettre des paillettes dans les yeux de mes futurs mariés !

Qu'est-ce que ça veut dire pour toi d'être une créatrice de robe de mariée éco-responsable ?

Cela veut dire que je vais faire attention, favoriser certaines matières plus que d’autres et orienter mes mariées à se tourner vers ces matières-là. Toutes n’y sont pas ouvertes même si certaines vont apprécier la douceur, la texture, la couleur du coton Bio par exemple.

Je favorise beaucoup les matières bio, made in France, certifiées GOTS ou Oeko-Tex. Et je travaille beaucoup en circuit court, plutôt du côté Loire. Mon principal fournisseur Oeko-Tex est situé à 20 minutes de mon atelier.

Un autre point important : je fais attention à mes chutes de tissus en réfléchissant bien avant de couper. Je les réutilise au maximum et sinon, je les donne à d’autres couturières.

Enfin, je fais beaucoup attention à ma consommation d’énergie, en choisissant des machines qui consomment le moins possible. Bref, tous ces petits gestes qu’on peut appliquer au quotidien pour faire attention.

Tu as mis du temps avant de trouver tes fournisseurs parfaits ?

Oui et Non. Par exemple, je travaillais déjà avec mon fournisseur Oeko-Tex avant mais c’est vraiment en m’intéressant à son travail que je me suis rendue compte qu’il fournissait ce type de tissus.

Pour mon fournisseur de coton bio, ça a été un peu plus compliqué déjà. J’ai aussi essayé de chercher d’autres matières mais ce n’est pas évident du tout.

La couleur est également compliquée car beaucoup proposent des tissus écru, blanc cassé alors que la plupart des mariées veulent un tissu très blanc. Ce qu’on a avec les tissus Oeko-Tex.

Comment est-ce que tu fais pour que cette expérience soit mémorable ?

En les écoutant, je pense que c’est le plus important. De bien discuter de leur personnalité, leurs envies, leurs rêves… Même si des fois, cela ne correspond pas à leur morphologie, je les entends quand même. Donc j’essaye de faire en sorte de réaliser leur rêve en y apportant quelques nuances. Elles apprécient vraiment cette écoute.

Je ne cherche pas à les transformer, juste à les révéler. Tout en respectant leurs envies, leurs désirs, et leurs craintes. D’ailleurs, elles aiment beaucoup s’investir dans la création de leurs robes, à jouer à la créatrice avec leur maman, leurs amies en fouillant dans les tissus. Ce sont des moments très joyeux.

En plus de construire la robe, elles construisent aussi des souvenirs.

Qu'est-ce que tu préfères le plus dans ton quotidien de créatrice de robe de mariée éco-responsable ?

Voir mes mariées heureuses, émues dans leur robes, leurs mamans avec la larme à l’œil. J’aime vraiment ce côté émotionnel, je me sens utile. D’autant plus quand une mariée dit « Wow, je suis belle » et qu’elle le pense vraiment alors qu’elle n’avait jamais pensé ça d’elle, c’est magique.

Quel est le projet le plus original sur lequel tu aies travaillé ?

Alors il y en a eu plusieurs mais un projet a remporté le pompom !

C’était une mariée qui voulait une robe d’inspiration japonaise. Qui donne l’illusion d’une robe japonaise mais qui soit une robe classique. Avec bustier asymétrique qui soit séparée de la jupe, une grosse ceinture qui retenait la traîne et le mot Amour en hiragana brodé le long de la robe. Rien que ça.

robe de mariée éco-responsable

A quoi ressemble ton quotidien de créatrice de robe de mariée éco-responsable ?

Evidemment, ça a beaucoup évolué entre le moment où j’ai démarré et aujourd’hui. Avant  j’arrivais à l’atelier, je regardai qui était la mariée du jour, j’ouvrais sa housse et je démarrais.

Maintenant, ce n’est plus pareil car j’ai de multiples casquettes, je travaille en blocs de temps. Ce matin par exemple, j’ai bossé sur mon site Internet donc je n’ai pas touché à une seule aiguille.

Mais il y a des journées où je m’occupe de recevoir mes mariées, d’autres où je travaille sur de nouveaux modèles et d’autres où je travaille sur ma communication. Bref, je ne m’ennuie jamais !

Surtout que je travaille la majeure partie du temps seule, sauf la partie site Internet et identité visuelle que je vais prochainement déléguer à une amie professionnelle.

Qu'est-ce qui te rend heureuse au quotidien ?

Il y a plusieurs choses :

  • Monter à l’atelier, mettre une bonne musique et me mettre au travail.
  • Et si en plus, je reçois un message d’une mariée qui me dit « Oh la là, l’essayage d’hier était trop bien ! Je suis trop contente ». Ou qu’elle m’envoie les photos de son mariage, je suis heureuse !

Peux-tu nous en dire plus sur la façon dont tu fonctionnes avec tes mariées lorsqu'elles viennent te voir pour la conception de leur robe de mariée éco-responsable ?

Quand elles viennent me rencontrer, on discute, elles me montrent des photos. De là, je lui fais essayer des modèles pour me rendre compte de ses envies, de sa morphologie. On va ensuite plus se pencher du côté de la matière, des tissus, la partie la plus amusante.

Puis je leur fais leur croquis, et si elles sont OK : c’est parti !

D’abord, je leur fais une toile en coton et elles en essayent une ou deux en fonction de la complexité de la robe. Quand cette étape est validée, on fixe le choix des tissus, la robe se construit petit à petit. Jusqu’à l’essayage final ! Les mamans aiment bien fouiller dans les caisses et donner leurs avis, leurs idées.

Tu as beaucoup de modèles d'exposition ?

Je ne saurais pas te dire car ça change tout le temps. Quand certains modèles ne correspondent plus à ma vision, à mes envies, je les fais partir. Ou je les donne à des dépôt-ventes pour qu’elles servent à d’autres mariées. Toujours dans un esprit éco-responsable !

On arrive doucement à la fin de 2022. Comment est-ce tu as vécu cette année ?

C’était une année géniale et intense. On s’y attendait mais 2022 a été remplie de bonnes choses, de projets super intéressants.

Maintenant, je suis en train de rencontrer les futures mariées 2023 (c’est le moment de commander sa robe 😉), je travaille sur les nouveaux modèles. Bref, je m’accorde du temps pour tout remettre à neuf.

As-tu de objectifs pour 2023 ?

J’ai envie de revenir dans le monde du spectacle, ça me titille.

Sinon, j’aimerais beaucoup réorganiser des défilés, j’adore ça. J’aime mettre en scène, donner cette occasion notamment à des anciennes futures mariées de défiler, leur redonner confiance en elle. Sans oublier que des jolies robes, une belle chorégraphie et la bonne musique : ça fait se dresser les poils des bras !

Ce serait l’occasion de présenter les nouvelles collections.

Aurais-tu d'autres conseils à donner aux futures mariées qui sont actuellement à la recherche de leur robe de mariée éco-responsable ?

Ce serait simplement d’écouter son cœur. Quand c’est la bonne, on le sent. Si non, il faut continuer à chercher. Que ce soit au sujet d’une robe ou de l’endroit où on va l’acheter.

Il y a beaucoup de mariées qui se sentent pressées à l’idée de choisir une robe car elles ont peur de louper les bons modèles et se forcent à acheter une robe qui ne leur convient pas. Mais il ne faut surtout pas se mettre des restrictions. Même si ça prend du temps, la recherche de sa robe de mariée est un moment unique. Croyez moi, le temps que vous aurez mis à la chercher sera récompensé quand vous l’aurez enfin trouvé.

Combien de temps est-ce que tu conseilles d'accorder à la recherche de la robe avant le mariage ?

L’idéal, c’est entre 6 mois et un an.

Personnellement, la période de commandes se situe entre l’automne et l’hiver. Vu que je travaille seule, je prends un nombre limité de commandes pour me centrer uniquement sur la qualité de mes créations et l’accompagnement de mes mariées. Donc quand j’atteint ce nombre, je n’en prends plus.

Concernant le prix, je travaille de deux façons :

  • Soit on travaille à partir des formes des modèles de la collection. Vu que la création est déjà bien avancée, ça me permet de commencer pour les robes courtes à  1 500€ et les robes longues à 2 000€.
  • Par contre, si on est sur une robe entièrement sur mesure, on est plus vers les 2 800€.

A propos de Delphine :

Je suis créatrice de robes de mariées depuis 16 ans dans les Monts du Lyonnais. Je vous accompagne dans la création de votre robe de mariée en m’inspirant de VOUS et de VOS ENVIES, pour que vous vous sentiez belle et vous-même, en accord avec vos valeurs, pour ce jour si important.
 
Je confectionne moi-même votre tenue, du croquis au dernier bouton.
J’ai créé une collection avec des modèles à MIXER pour vous aider à trouver la silhouette de robe idéale pour vous.
 
Je privilégie les matières éco-responsables comme le coton BIO certifié GOTS , les tissus et dentelles OEKO-TEX et de préférence, fabriqué en France.
 
Retrouvez Delphine sur son site Internet
 
Retrouvez Delphine sur sa page Facebook
 
Retrouvez Delphine sur son Instagram 
 
 

Alors, qu’avez-vous pensé de cet épisode ?

Est-ce que vous être désormais prête pour choisir votre robe de mariée éco-responsable ? J’ai hâte d’avoir votre retour !

A vendredi prochain pour un tout nouvel épisode épisode !

Aude